La Passe-Miroir, tome 1, de Christelle Dabos.

img_20170122_165803Livre à grande renommée, passée sur la majorité des blogs avec souvent un florilège de coup de coeur. Je l’ai un peu perçu comme un « must read » du YA/Fantasy/Steampunk. L’univers m’attirait énormément, me promettait monts et merveilles et… Encore une fois, la surmédiatisation à eu raison de moi. Ce n’est pas parce que beaucoup de personnes ont eu un coup de coeur que ce fut mon cas. J’ai même été quelque peu déçue, trouvant cette lecture agréable mais sans plus.
Prêts pour découvrir Les Fiancés de l’Hiver ?


Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la citadelle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.


 

Sottises, reprit-elle plus posément. On peut aimer d’un seul regard. D’ailleurs, on ne s’aime jamais si bien que quand on se connaît fort mal.

Ce livre, à lire les avis de différents lecteurs, me promettait avant tout une originalité époustouflante. Alors oui, de l’originalité, il y en a,  mais peut-être parce que j’ai pu rattacher certains des éléments dits « innovants » à d’autres oeuvres ou à des souvenirs, cela ne m’a pas semblé si extraordinaire. Tout d’abord, le décor, composé de différentes arches. Dans ce premier tome, nous découvrons deux îlots, celui d’Anima d’où vient Ophélie, et la Citacielle, où elle devra se rendre pour rejoindre son fiancé, Thorn. Y’a pas à dire, les lieux sont agréables,très riches et très intéressants. Mais cette histoire d’arche n’est pas le summum de l’innovation. Là tout de suite maintenant, je n’ai malheureusement pas d’exemple à citer, mais cette idée à déjà été exploitée. Tout comme le fait de passer à travers les miroirs, ou de découvrir toute l’histoire d’un objet rien qu’en le touchant, ce qui constitue les deux dons d’Ophélie. Pour le premier, j’ai tout de suite une référence qui me vient en tête : la suite d’Alice au Pays des Merveilles, où elle passe, comme le nom l’indique, à Travers un miroir. Cependant, le point positif dans l’oeuvre de Christelle Dabos, c’est le traitement du miroir. Bien exploité, surtout pour la notion de courage, où il est dit que « Passer les miroirs, ça demande de s’affronter soi-même. » surtout dans un monde teinté d’illusions. Puis cela amène à quelque chose de bien pratique, comme pouvoir écouter une conversation sans être remarqué, mais vous le découvrirez pendant votre lecture. 😉 Pour le deuxième don, qui permet à Ophélie de travailler dans un musée, si vous avez souvenir des TBT, je vous ai présenté la Passeuse de rêves, de Loïs Lowry. Alors oui, cela ne guide pas au même résultat, mais le fait est le même : toute deux peuvent toucher un objet et voir son histoire. Je ne dis pas que, parce que cela a déjà été traité quelque part, ce n’est pas original. Il y a une grande richesse dans le roman, mais je m’attendais à des choses jamais vues, comme les sabliers drogue en guise de jour de congé.

C’est ce que je suis avant d’être une paire de mains, conclut Ophélie en sortant ses doigts de la glace. Je suis la Passe-miroir.

Parlons personnages à présents. Beaucoup adorant Ophélie, même si beaucoup on également voulu la secouer. Mais ce que j’ai fréquemment vu, c’est : l’évolution du personnage, elle s’affirme à la fin et c’est plaisant. Eeeet… Je ne trouve pas qu’elle s’affirme. Ou très peu, vraiment. Ophélie se veut personnage rebelle. Alors oui, elle a refusé tout ses précédents mariage et est obligé de tenir celui avec Thorn. Mais rebelle pour autant ? Oh, non, mon dieu non. Totalement soumise, jusqu’à ne pas se respecter elle-même en se forçant à obéir aux ordres de Berenilde, quitte à être dans des situations dérangeantes ou en se retrouvant dans un piteux état. Sans compter le comportement que les autres peuvent avoir avec elle. Absence totale de respect, et cela m’a fortement dérangé. Bien qu’elle essaie de lever la voix à certains moments, je l’ai trouvé purement insipide, et c’est dur à dire mais je l’ai presque trouvé sans dignité puisqu’elle ne cherche pas à être respectée. (oui, ça c’est ce qui m’a énormément frustré. Et ne me sortez pas « mais elle ne s’aime pas ou autre », même quand on ne s’aime pas, on reste des êtres humains et on doit être respectés, mais bon. Le personnage déshumanisé, merci mais non merci.) Autre bémol de ce personnage : je l’ai vu comme un archétype, celle de la fille dite « pas jolie » mais qui possède un énorme pouvoir, qui se retrouve être le nœud d’un imbroglio. Cependant, on se retrouve assez facilement en elle quant aux rapport aux autres personnages, on ne sait qui croire, que penser, et nos à priori s’efface peu à peu au fil des pages, voulant croire à un progrès qui ne vient pas. On se fait totalement berner. Mais un peu de réalisme, si on était totalement à sa place, je pense que l’on resterait tous sur la défensive mais bon…
Ne parlons pas des personnages secondaires qui sont « méchants pour être méchants » limite. Coincés dans une fonction, celle propre à leur clan grosso modo, par exemple les Dragons sont tous des machines à tuer, voilà voilà. Je n’ai trouvé que deux personnages intéressants : Thorn, et le Chevalier. Le premier, bien que figé dans sa carapace, progresse et régresse, impossible à cerner, on ne sait pas où est la part de vérité, et même lui ne paraît pas le savoir. Le Chevalier est également très mystérieux, on n’en sait que très peu et sera probablement mieux exploité dans le prochain tome, mais il me semble source à une forte intrigue.

De Thorn elle s’était attendue à tout. Brutalité. Mépris. Indifférence.
Il n’avait pas le droit de tomber amoureux d’elle.

Dans la continuité, parlons de la relation Thorn/Ophélie. Ce qui m’a totalement charmé, c’est l’absence de romance malgré le titre « Les Fiancés de l’Hiver« , l’auteur mettant l’ironie jusque dans le titre. Leur relation n’est pas classique, et c’est tant mieux, je me suis plu à voir leur histoire avancer, croire à certaines choses et puis pouf, repartons à la case départ, voire même avec une méfiance encore plus grande. Ce qui est assez dommage, c’est que les interactions entre les deux sont bien trop maigres, trop rares, et je pense que leur situation serait bien plus intéressante si elle était exploitée, parce qu’elle pourrait être bie plus confuse malgré le rapprochement des deux personnages.

Pour terminé, reproche majeur : la longueur ! Les pages traînent, et bien qu’elles soient agréables à lire, je n’y ai pas vraiment vu de suspens, je ne me suis pas retrouvé dans une sorte de frénésie m’empêchant de reposer le livre, je ne me suis pas retrouvée avec toute une horde de question. L’univers me plaisait, l’histoire aussi, mais le tout m’a quelque peu glissé dessus, ne m’a pas véritablement marqué.

Mon avis reste négatif parce que j’étais nourrie d’attentes, le problème avec les bouquins trop recommandés, trop célèbres en un sens. Mais si je me détache de la déception, cela restait une bonne lecture, mais sans plus. Je vous le recommande vivement puisque je perçois les raisons du pourquoi ce livre plaît tant, mais je suis juste une lectrice un peu trop pénible.

L’avez-vous lu ? Avez-vous plongé dans l’univers de Christelle Dabos ? 

Publicités

26 commentaires

  1. J’ai eu la chance (parce que c’est presque ça parfois, comme tu l’as bien dit, avec les livres sur-médiatisés) de le découvrir bien avant que j’en entende parler partout et de beaucoup apprécier ma lecture ! =)
    Par contre contrairement à toi, j’ai vraiment pas accroché avec Thorn, les ténébreux-tourmentés-mais-avec-un-bon-fond-rolala je crois que j’en ai fait une overdose^^
    Mais c’est vrai que le fait de lire partout des critiques si dithyrambiques c’est finalement pas toujours une bonne chose… Ma dernière grosse déception liée à ça c’était La Fille du Train, et comme toi, je pense que si je l’avais lu sans en savoir plus, j’aurais peut être surement beaucoup plus aimé!

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends tout à fait ton avis pour Thorn ! A vrai dire c’est une surprise pour moi d’avoir aimé ce personnage, parce que justement ce type de personnage me sort par les yeux ( ma lecture actuelle est le parfait exemple : Le serment d’une reine, avec le personnage de Ash qui est totalement ce stéréotype haha. ) Mais je ne sais pas, je pense que j’apprécie Thorn parce que je n’arrive pas à être sûre qu’il a un fond. Je le vois un coup bon, un coup manipulateur à souhait, un peu comme s’il luttait contre lui-même, contre les habitudes qu’il a développé pour s’adapter à sa « famille » et que ça a entaché sa véritable nature. ‘Fin je sais pas, chez lui j’ai apprécié. x)
      Je pense justement que je ne lirais pas ce livre, il m’intrigue un peu à cause de sa renommée mais sans plus, et je n’ai pas trop envie de me laisser aller dans le livre à succès pour encore être déçue. xD Ce genre de déception donne envie de passer aux bouquins discrets durant un certain temps !

      J'aime

  2. Mais non tu n’es pas une lectrice un peu trop pénible ! Je comprends que tu sois déçue avec toutes les attentes que tu avais, moi je suis partie du fait que le livre ne me plairait pas justement parce qu’on en parlait de trop, et je me suis faite avoir, j’ai été totalement surprise dans le bon sens !

    Aimé par 2 people

    1. ca peut être une technique à adoptée, prendre le contre-pied haha. La prochaine fois qu’un livre à succès me tente beaucoup, je me dis  » Naaaaah je vais pas aimer  » et là peut-être que je vais adorer. x) Faut que j’arrête de dire n’importe quoi haha. M’enfin, je laisse quand même au second tome une chance de me séduire !

      J'aime

  3. Oh j’ai adoré lire ton avis dessus!! Personnellement, je ne compte pas lire ce livre, il ne m’intéresse pas tant que ça et je t’avoue qu’en ce moment je suis dans la phase : J’en ai marre des livres sur-médiatisés, je veux autre chose et j’en ai marre d’entendre parler des mêmes livres constamment …
    Merci pour ton avis très sincère, c’est toujours un plaisir de les lire ♥

    Aimé par 1 personne

    1. Moooh merci beaucoup tu es trop choue. ♥
      Je comprends tout à fait, j’admets que toujours les mêmes livres c’est vite redondant, et ça me donne plus envie de lire certains avis au bout d’un moment. Je suis un peu dans la même phase, la recherche des perles peu connues, ou encore celles oubliées avec des classiques qui ont eu une grande renommée puis qu’on a fini par zapper au fur et à mesure…
      En tout cas de rien, merci à toi pour ce commentaire, c’est du baume au coeur. ♥ Un éternel plaisir de pouvoir te lire !

      Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! Je reste fascinée par ce roman vu la renommée qu’il porte, et il y a majoritairement d’avis positifs, enfin j’ai l’impression qui l’a conquit le coeur de 99% des lecteurs l’ayant lu tellement je n’en ai entendu que du bien, et je reste ébahie ! Mais je pense que le tome 2 serait susceptible de mieux me plaire. ^^

      Aimé par 1 personne

  4. ah, enfin quelqu’un qui n’aime pas ! Bon, moi perso j’ai plutôt accroché mais c’est toujours intéressant de voir des avis plus nuancés ! D’autant que je suis relativement d’accord avec les points que tu énonces. La longueur notamment (du coup le roman pèse 3 tonnes !). Ceci dit, j’ai vraiment été emballée par l’ensemble : l’univers, les personnages, le style d’écriture … J’attends la sortie du 2 en poche pour lire la suite ^^
    Kara

    Aimé par 1 personne

    1. J’admets que je me sens un peu seule au milieu de tout ces flots positifs haha. Mais merci beaucoup, c’est vrai que lire du bon et du mauvais sur un même livre est plus intéressant que de n’avoir que des éloges ou des reproches !
      Je comprends tout à fait pourquoi tu as été emballée, il faut admettre que la plume de l’auteure est vraiment agréable et immersive, et que l’univers est très intéressant. Mais voilà, les attentes, encore et toujours, c’est bien dommage. Bon courage pour attendre la sortie poche, je trouve que ça met toujours un temps fou à être édité ! Perso, ce sera direction la bibliothèque pour emprunter le second tome. ^^

      Aimé par 1 personne

  5. Oh c’est bien la première fois que je lis un avis négatif et bien construit par dessus le marché. C’est vrai qu’à force d’en entendre parler on a tendance à « fantasmer » l’histoire et après on est déçu. Pour ma part j’ai juste surkiffé de la life (à un point rare) peut-être parce que même si je l’ai lu après tout le monde (enfin j’ai l’impression), j’ai eu la bonne idée de n’en rien lire avant de commencer.
    Et puis, je pense que les deux tomes sont à lire à la suite, coup sur coup. Parce que Ophélie (que j’adore et que je trouve super forte et carrément indomptable) connaît une évolution très progressive. Ça m’étonne pas que tu l’aies trouvé fadouille dans le 1er, elle s’affirme plus dans le 2nd à mon sens, et elle n’a pas finit. On le verra certainement dans les deux prochains tomes pas encore paru.

    Aimé par 1 personne

    1. Alors, alors, alors atta. Déjà. Déjà, je vois que tu t’es abonnée, et, je te jure que (je retrace mot pour mot, sisi), j’ai eu une réaction très charmante et pour le moins polie (hahum) qui a été  » oh putain de bordel de merde ! », genre, je, waouh. J’en perds mes mots hahaha. Merci x500, waw, ça m’a fait un éclatement de bonheur d’un coup, j’en reviens pas, t’es une grande de la blogo quand même et je suis encore un pitit bébé et c’est trop giga incroyable un peu comme une concrétisation ( oui, rien qu’ça, j’suis pas du tout en mode joie joie joie là hein ) ça me fait trop plaisiiiiiiiir ! ♥
      Donc après ! Encore merci dit donc, ça me fait vraiment tout drôle, et ça me touche beaucoup ce compliment, j’avais peur que pourtant ce soit qu’un listing cet article, du coup tu me rassures et c’est du baume au coeur !
      J’ai un peu trop ce problème, avec les livres dont on parle beaucoup, d’en faire presque une idylle tellement on les vend bien (du genre, Divergente, j’ai pas aimé, Phobos, ça va en décroissant en partie parce que les gens aiment d’amour – mais surtout parce que je reproche un gros côté commercial mais bref ) Disons que la Passe-Miroir est tellement un coup de coeur pour beaucoup que c’était la promesse du « pour moi aussi », alors que, malheureusement nah. Mais je pense que tu as très bien fait de ne rien savoir avant, ça t’as évité les attentes itout le baltringue.
      Ah bah zut alors, comme le deuxième tome est toujours emprunté à la biblio, j’ai toujours pas pu le lire… Beaucoup disent que le deuxième tome est bien mieux, et du coup je compte bien lui donner ma chance, parce que je souhaite justement voir cette évolution pour Ophélie (que je reste pas avec ce personnage fadouille alors qu’après elle devient badass, ce serait débile quoi ! )
      Mais encore merci pour ce commentaire, c’est un honneur de vous accueillir ici chère Mimine ( vite, vite, déroulez le tapis rouge ! )

      Aimé par 1 personne

      1. Oh c’est tellement choupi ! Arrête j’vais plus pouvoir rentrer mes chevilles dans mes bottines. 😉
        Alors pour Ophélie, attention, elle ne deviendra jamais une héroïne bad-ass charismatique (à moins que Christelle Dabos nous prépare une surprise, ce que je doute). Elle reste tout aussi calme extérieurement et silencieuse. Elle va s’affirmer un peu plus dans le sens où elle va oser dire « bah non j’ai pas envie » en gros à ceux qui veulent lui imposer leurs lois. Ce que j’aime beaucoup chez elle, c’est que c’est une force tranquille, qui sous ses airs de petite chose fragile et sous son apparente docilité, est une personne très forte et courageuse bien qu’introverti et d’une incapacité à comprendre ses émotions assez latente (ce qui fait tout le sel et le charme de cette héroïne ceci dit). Tente ta chance avec le second tome, en essayant de faire abstraction de ce que tout le monde dit. Et puis tu peux très bien ne pas aimer autant que les autres, aussi. Ça arrive ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Haha pardon, je vais limiter les éloges promis !
        C’est une personnage qui sait se démarquer et qui a l’air d’avoir des caractéristiques bien plus nuancées qu’à l’accoutumée, qui se détache vraiment des archétypes qu’on peut retrouver un peu trop fréquemment. Parce que de prime abord, comme elle est très introvertie, on ne l’imagine jamais dans cette capacité de pouvoir dire non à quiconque. Dès qu’il est enfin libre à la biblio’, je me jette dessus je pense !

        J'aime

  6. Même si je fais partie des personnes ayant adoré La Passe-Miroir, je trouve ton avis très intéressant. C’est toujours agréable de lire des avis divergents du sien. Ça permet de remettre certaines choses en perspectives, de se poser de nouvelles questions (du genre : « c’est vrai ça, pourquoi Thorn me plaît autant, alors que j’en ai un peu ma claque du ténébreux revêche ? » (en même temps, j’adore aussi Darcy : dans le genre ténébreux revêche, il se pose là)). Bref, c’est chouette, et toujours bien écrit ce qui ne gâche rien.
    Et je comprends totalement pour le côté déception à cause des éloges entendus et réentendus. Ça m’a fait pareil pour Songe à la douceur de Clémentine Beauvais. Tellement de personnes sont tombées amoureuses de ce livre que je me suis mise la pression toute seule comme une nouille, m’attendant à avoir une passion dévorante pour ce bouquin, un choc, une illumination, bref, m’attendant à entrer dans une nouvelle tranche de ma vie de lectrice, mais au final… non. J’ai beaucoup aimé, j’ai trouvé ça beau, bien écrit, original, touchant, etc., mais je n’ai pas eu l’impression d’avoir ressenti ce livre comme les autres et du coup, il y a une petite déception. Du coup, je le relirai plus tard, je ferai sans doute une critique à ce moment-là, mais sans la pression et tous les échos dithyrambiques de tous les côtés. Bref, tout ce pavé pour dire que je comprends !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait très plaisir d’avoir un avis aussi étoffé et d’être comprise aussi ! Je dois t’admettre que j’aime beaucoup Rochester dans Jane Eyre qui correspond aussi au fameux ténébreux… Des fois ça passe, d’autre non, mais pour le coup Thorn me laisse perplexe. Je verrais comment mon avis se construira dans le tome suivant !
      J’ai très envie de lire Songe à la douceur, mais instinctivement, je laisse du temps s’écouler ( parce que ça fait des lustres que je le veux, et à chaque fois je me demande pourquoi je ne l’ai pas encore acheté et je pense que c’est pour ça ) afin d’oublier un peu les éloges qui lui ont été faites, et apprécier le roman seulement par rapport à mon propre avis et non celui des autres. En tout cas, tu contrebalances en me disant que ça a été une petite déception pour toi, ça m’aide à le replacer en tant que « roman normal ». x)

      Aimé par 1 personne

      1. Ah oui, Rochester, c’est vrai que je l’aime beaucoup aussi ! J’espère que le second tome te convaincra un peu plus, mais après tout, il en faut pour tous les goûts. Rien ne peut plaire à tout le monde (et ce ne serait pas très intéressant si tout le monde avait les mêmes goûts).
        En fait, je crois que la déception est surtout liée aux attentes que j’en avais suite aux éloges entendus partout. Parce que je ne crois pas avoir de reproches à faire au roman en lui-même. Mais je me referai un avis sans pression quand je le relirai dans quelques temps.

        Aimé par 1 personne

      2. Techniquement, je pense avoir des chances d’apprécier un peu plus le tome 2 puisqu’on a l’évolution d’Ophélie donc ça devrait plutôt bien m’intéresser.
        Si tous les avis étaient uniformes, ce seraient tristounes oui. Ce ne serait plus intéressant de tenir un blog littéraire si tout le monde aimait la même chose.
        C’est une chose fortement probable oui, on se fout la pression sans s’en rendre compte suite aux attentes à cause d’avis positifs haha.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s