#15 – Throwback Thursday Livresque.

tbt

Qui dit jeudi, dit rendez-vous hebdo’ tout doux : celui de Bettie Rose Books qui consiste à sortir un bouquin de sa bibliothèque pour chaque thème, qui sont justement assez larges afin d’offrir plusieurs propositions de lectures en passant d’un blog à l’autre. Plutôt sympa pour faire gonfler votre wishlist découvrir de nouvelles idées bouquins non ?

livrejamais

Un livre jamais chroniqué sur votre blog et pourtant apprécié

Petite truande de la vie que je suis, je ne vous propose pas un, mais deux livres aujourd’hui ! Hé bah voui, parce que si vous me suivez depuis le début, et bien vous vous souvenez peut-être qu’avant d’être Récolteuse, j’étais sur Lit Thé Râle. Du coup, pour répondre à ce thème, j’ai sélectionné deux romans que j’ai lu du temps des deux blogs, que j’aurais bien pu chroniquer mais dont j’ai gardé l’avis pour moi. Bah ouais, cherchez pas, des fois c’est galère de faire des chroniques.. Et des fois j’oublie, haha.

tbt15

_____________________ Résumé de Veronika _______;______  Résumé de  l’Incolore Tsukuru Tazaki

Lorsque j’arpentais la blogo depuis Lit Thé Râle, j’ai tenu entre mes mains quelques ouvrages de Paulo Coelho, trois pour être précises. J’ai découvert l’auteur grâce à l’Alchimiste, enchaîné avec le Démon et Mademoiselle Prym, puis enfin, Veronika décide de mourir, qui fut mon préféré, je dirais même un coup de coeur. Je crois que je n’osais pas écrire mon avis dessus de peur d’être maladroite, puisqu’on retrouve Veronika qui souhaite se suicider par lassitude de sa vie monotone, qui rejoint alors un asile. Elle y rencontre certaines personnalités, dont Eduard, schizophrène, qui lui apporte beaucoup. Le roman est dramatique puisque l’envie de mourir présente au début disparaît, amenant à une volonté de vivre intense, bien qu’elle apprend qu’elle est condamnée. Je ne peux trop vous en dire, puisque je me rends compte que je n’en ai malheureusement gardé que peu de souvenir, bien que je sois habitée par le fait que je l’avais adoré, que ce roman m’avait vraiment retourné. Il y a un message très fort dedans, avec des remises en question sur ce qu’est la normalité, le tabou du suicide, etc. Vous en parlez aussi maladroitement me chiffonne, alors je pense que vous aurez un jour une chronique dessus pour réparer tout cet approximatif. 8.8 Mais d’ici, je vous encourage à le lire, un ouvrage court mais puissant !

Pour ce qui est de l’Incolore, je l’ai lu en janvier/février, et je pense qu’il s’agit d’un de mes Murakami préféré. Là encore, je n’ai pas osé, pour simple raison que Murakami est selon moi un auteur assez dur à aborder, je ne sais jamais comment donner mon avis sur ses romans. Sans faire exprès je vous fais une petite thématique « mort » (oui très gai, j’ensoleille votre journée… ) puisque Tsukuru Tazaki a longtemps songer à mourir. Eloignement, perte, rejet total, une certaine monstruosité de l’être humain que l’on comprend peu à peu, une injustice. La relation entre les individus dans ce roman est très intéressant, il y a du détachement amenant à une solitude, puis des retrouvailles nostalgiques, poignantes, ou insipides. On voit qu’entre certains personnages, le temps à couper les liens, mais qu’entre d’autres quelque chose de fort réside. Vous avez-là un roman qui vous fait du bien mine de rien, exposé face à la réalité de la vie, à savoir que les liens ne sont pas toujours éternels, qu’il y a des gens qui ne sont que de passages dans votre vie. De ce fait, même s’ils ont signifié beaucoup dans votre vie mais qu’ils l’ont quitté subitement, sans explications, il faut savoir l’accepter et non rester abattu dessus puisque ce sont des aléas, et il faut garder ce que cette personne vous a apporté, sans regretter ce qu’elle ne vous apportera plus. C’est apprendre à accepter ce que l’on a, ou ce que l’on a eu, sans vouloir toujours posséder plus, surtout dans les relations humaines.
Si vous venez à lire ce roman, je tiens à préciser que la fin est déroutante, j’ai au début eu le sentiment de quelque chose d’inachevé, je suis restée sur ma faim, là justement je voulais plus, trouvant ça trop subite. Mais j’ai appris à l’apprécier en laissant s’écouler les jours, puisque ce livre m’a mis dans une état d’acceptation, et ce n’était au final qu’une succession de moments de vie, et cette fin voit un apaisement total.

Quant à vous, dites-moi tout ! Avez-vous lu ces deux romans ? Et lesquels avez-vous aimés, sans pour autant les chroniquer ? 

Publicités

3 réflexions sur “#15 – Throwback Thursday Livresque.

  1. Pingback: Throwback Thursday Livresque #23 : Un livre jamais chroniqué | BettieRose books

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s