Black Butler, de Yana Toboso.

Etant dans la lecture d’un bon gros bébé de 700 pages, vous vous doutez que.. je ne vais pas en faire une chronique milieu lecture, et que si je suis un tant soit peu organisée et motivée, elle sera là la semaine prochaine.  Du coup, tenant tout de même à garder ma régularité, je vous propose une pause manga avec la grosse saga déjà bien connue qu’est Black Butler, ayant lu dans le courant du mois les tomes 22 et 23 ! Puis n’ayant jusqu’à présent chroniqué que le manga Ajin avec les 5 premiers tomes, ça me permet de varier à nouveau les genres.

pixel77-free-vector-ornament-0926-270x200

Ciel Phantomhive est l’héritier d’une grande famille de la noblesse anglaise sur qui repose donc l’empire familial, commercialisant entre autres des jouets et des friandises. Ciel fait également partie des « chiens de garde de la reine », ces membres de la gentry travaillant pour le gouvernement en vue d’éradiquer le crime du pays. Ce qui ne manquera pas de le placer dans des situations plutôt périlleuses.Ciel vit seul dans un grand manoir. Enfin, seul, pas vraiment, puisque Sebastian, son majordome, toujours en livrée noire, impeccablement stylé dirige la maison, accompagne son maître partout et lui sert en quelque sorte de garde du corps. Sebastian doit également s’occuper de May Linn, la femme de chambre et de Finnian, le jardinier, tous deux plutôt loufoques. En matière d’érudition, d’éducation, d’art culinaire, rien à redire, Sebastian est parfait. Mais il ne faut pas se fier à ses belles manières car des gangsters menaçant la vie de son jeune maître ont entre autres découvert à leurs dépends, sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable…?!

Sans titre 1

Bon point de ce manga, c’est que comme il est déjà très connu, entre ses différents animés et OAV, mais aussi par le nombre de tomes qu’il contient, c’est que vous n’aurez aucuns soucis pour le trouver en bibliothèque. (oui parce que je pense porte-monnaie, et qu’acheter 23 tomes en sachant que la saga est en cours, ça fait pleurer.) Si je débute directement là-dessus, c’est bien pour vous enjoindre à le lire, parce que cette série déboîte ! Oui, rien que ça. Mais vraiment, c’est une petite tuerie. Enfin, je l’aime beaucoup quoi.

On ne change pas une équipe qui gagne, débutons par le coup de crayon. Yana Toboso satisfait sans cesse mes petits yeux par son graphisme incroyable. Il faut dire que j’adore déjà le placement historique et son esthétique qui s’en suit, puisqu’on se trouve dans le Londres du XIXe, donc avec de magnifiques tenues aristocratiques, des robes emplies de détails, broderies, etc. C’est vraiment la période qui fait mon bonheur pour mes mirettes, et avec ce manga, je détaille tout, sans cesse, je passe des heures dessus, c’est juste fabuleux de beauté ! Mais vraiment, pour un tome qui peut se lire en une heure, je mets le double à tout observer, à baver devant les illustrations. Il m’est arrivé de laisser un tome ouvert à une page pendant plusieurs jours tellement j’étais en admiration devant une case, une double page, ce genre de choses. C’est un peu mon idole du dessin en manga, le coup de crayon que j’aime le plus dans ce genre. Et à chaque fois, je me dis que c’est impossible de faire encore plus beau, et chaque tome me surprend un peu plus, avec notamment des caractères qui innovent dans la recherche de chara-design, ce qui me fait dire que la mangaka évolue sans cesse.

Des exemples de croquis, les « character sheets » de Yana Toboso. Vous pouvez en voir davantage ici.

J’aime à dire que dans Black Butler, il y en a pour tous les goûts. Un peu comme si ce manga ne se satisfaisait jamais, il essaie d’aller dans tous les genres, partant parfois dans l’horreur, plus dans le fantastique, dans le milieu « high school », tout en mêlant à chaque fois action et humour. C’est un mélange parfait et très bien dosé, avec des petites punchlines ou énormément de sarcasme de-ci de-là, contrebalançant le sérieux. C’est une des grandes richesses de cette série.
Il y a cet autre point qui permet de toucher un plus grand public, et qui est à la fois une qualité mais aussi un défaut. En effet, on trouve une multitude d’arcs, c’est-à-dire « d’enquêtes » si je puis dire, que la reine charge à Ciel, qui prennent environ 4-5 tomes à chaque fois. Pour illustrer un peu mieux, on va par exemple avoir l’arc « Book of Circus » (qui a valu un animé à part entière d’ailleurs) qui correspond à un univers s’étendant sur quelques tomes, plus tard l’arc au sein d’une université privée, donc l’arc que j’appelle « high school », puis juste après, celui de la sorcière verte. Cette diversité permet de satisfaire grand nombre : si une enquête ne plaît pas, pas de soucis, le manga entier n’est pas basé dessus, il prend quelques tomes, et après vous allez dans un univers totalement différent qui permet d’être peut-être plus charmé. Personnellement j’aime beaucoup cette diversité, elle renouvelle sans cesse le manga, permet de le développer, c’est un amusement à chaque fois de découvrir un nouveau monde, et une admiration de ma part face à toute cette imagination pour construire toutes ces histoires. Le bémol, là-dedans, c’est qu’on perd la trame première de la série, l’histoire de base. Elle sommeille dans les tomes par la présence et les remarques de Sebastian par exemple, ou encore par quelques flash-backs, mais honnêtement, je trouve qu’elle n’est plus tenue. Etant à jour dans la série, soit au moment où j’écris cet article, au tome 23, il n’y a plus de rapports avec la motivation première de Ciel, je ne sais même plus si elle a été résolue… (il faut dire que Black Butler est sorti en France en 2009, et il me semble que ça fait bien 6 ou 7 ans que je suis ses sorties, donc bon, ayant amassé pleins de lectures depuis, bah je me souviens plus très bien du début. >< ) Bref, ça peut décontenancer ceux qui aiment les choses qui se suivent très clairement, mais ce n’est pas pour autant totalement décousu, il y a des rapports entre certains arcs et des mélanges assez.. Inattendus ! Par contre naît de cette structure un sentiment d’inachèvement, enfin… l’impression que la série peut perdurer jusqu’à bon nous semble puisque l’artiste peut toujours innover, créer un nouveau contexte, etc. J’ai un grosse peur budgétaire de cela parce que clairement je ne me vois pas acheter 60 tomes, mais en même temps ce serait un certain plaisir de continuer aussi longtemps… En tout cas une chose est sûre : on ne sait pas où la mangaka nous mène !

Résultat de recherche d'images pour "sieglinde sullivan scan"

Les personnages sont vraiment très intéressants et démarqués, on a un grand éventail de caractères qui ne se ressemblent pas. Pour les fans du manga, il y a vraiment cette division team Sebastian / team Ciel. Je le crie haut et fort avec fierté, mais je suis totalement team Phantomhive. Ce petit aristocrate à l’égo surdimensionné, avec ses manières, manipulateur au possible, froid, sarcastique, presque sans sentiments, … Si j’aurais quelqu’un comme ça dans mon entourage, très clairement, je le bafferais et je ne m’en approcherais plus parce que oui, ce n’est pas le genre de personnes qui me plaît. Mais là.. Il est d’une intelligence inouïe pour son jeune âge, et il m’impressionne par sa capacité à manipuler, c’est toujours fait avec brio, et chose assez étonnante, sans vraiment blesser les autres. Parfois il n’a pas le choix, mais il se débrouille assez pour qu’il n’y ait pas trop de déceptions. J’aime son côté toutou qui fait le travail de la reine, qui se sait détesté mais qui s’en contrefout. parce que pour lui, tout n’est qu’une partie d’échec, et il est le maître des pions. Il est incroyablement fidèle malgré sa perversité d’esprit à se jouer des autres, puis il dégage un charisme incroyable. C’est vraiment un personnage fort, endurci, et on pourrait croire qu’il ne sert que son propre intérêt mais en vérité, il sert celui de la Reine. Et c’est sans doute pour ça que je l’apprécie tant, comparé à Sebastian qui selon moi a les mêmes caractéristiques mais encore plus poussées, mais qui ne le fait que pour lui. Enfin, il doit aussi servir Ciel puisqu’il est son serviteur, mais il le sert pour son intérêt, pour arriver à la « récompense » en fin de pacte. En fait il est tout simplement plus mauvais que Ciel haha. Le petit Phantomhive est clairement un de mes personnages de fiction préféré, que ce soit manga ou dans un autre genre.
Plus largement, on a vraiment une panoplie haute en couleur entre ses serviteurs folkloriques, sa fiancée un peu délurée, des dieux de la mort en veux-tu en voilà, vraiment, dans ce vaste choix il y en a forcément un qui vous plaira quelque part, secondaire ou non. Je pourrais en parler des heures !

Résultat de recherche d'images pour "kuroshitsuji scan"

Je pense à peu près avoir fait le tour en restant assez évasive certes, mais c’est compliqué de chroniquer un ensemble, qui plus est toujours en cours, sans vous spoiler quoi que ce soit. C’est vraiment une série que je vous conseille, et il ne faut pas désespérer si les premiers tomes ne vous plaisent pas, parce qu’elle se bonifie avec le temps, et va vers tellement de choses surprenantes !

Un petit conseil aussi, si vous vous jetez dans l’aventure Black Butler : n’oubliez pas avant de commencer votre lecture de retirer la jaquette, un petit bonus vous attend dessous. 😉

39 réponses sur « Black Butler, de Yana Toboso. »

    • recolteusedemots

      C’est horrible comment les mangas peuvent coûter chers… J’espère quand même que Black Butler va pas atteindre le même nombre de tomes que Fairy Tail ou autres grosses séries haha.
      Au début honnêtement j’étais pas si fan, mais au fil des tomes de suis rentrée dans une frénésie de « oh mon dieu c’est génial, comment elle fait pour avoir tant d’imagination et pour dessiner aussi bien », c’est surtout une grande admiration que j’ai fasse à ce manga. x) Après si tu passes devant en bibliothèque, si d’un coup tu as envie d’emprunter la suite alors t’as envie de continuer mais sinon, te poses pas trop de questions, y’a pleins d’autres séries qui te plairont davantage !

      Aimé par 1 personne

  1. oursebibliophile

    La lecture des deux premiers avait été très agréable, j’étais bien décidée à continuer en les empruntant, mais j’ai repoussé repoussé repoussé à Paris et la bibliothèque de mon nouveau village ne les a pas ! Après t’avoir lue, je me dis que j’ai été bête ! ^^

    Aimé par 1 personne

    • recolteusedemots

      Oh mince dommage qu’ils ne l’aient ai pas ! Tu peux peut-être les faire commandé ? Ou alors si tu t’en sens capable budgétairement mais c’est conséquent quoi comme on est proche des tomes 30 maintenant…
      Sinon trouve le moyen de te les faire offrir. :p

      Aimé par 1 personne

      • oursebibliophile

        Non, c’est une petite bibliothèque, ils ne font pas se lancer dans ce genre d’achats. Ils sont censés passer en réseau l’an prochain, ils seront sûrement dans une autre bibliothèque !
        Je n’ai absolument pas envie de mettre une fortune là-dedans, ni même envie de me les faire offrir alors qu’il y a mille livres et BD que j’ai malgré tout bien plus envie de lire. Non, je vais juste prendre mon mal en patience ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      • recolteusedemots

        Bah disons que par année ça fait pas tant que tu suis une série, parce que aller, y’a une sortie en mars, une autre en été, et peut-être deux autres max vers la fin de l’année, c’est tellement égrené qu’on voit plus le total. Mais à rattraper oui c’est juste déprimant !
        C’est le dros problème, comme pour les bds. Je comprends les prix par rapport à la quantité de travail, mais bon le rapport prix/temps de lecture… Là ça fait mal…

        Aimé par 1 personne

      • oursebibliophile

        Eh oui… Mais après, il y a aussi le fait que je ne suis pas vraiment manga, du coup je vais privilégier des romans ou des BD (surtout des romans graphiques en fait). En réalité, l’idée de tous les acheter ne me traverse même pas l’esprit.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s