Pérégrinations #10

L’été prend bientôt fin, la « rentrée » n’est qu’à un pas pour certain.e.s, et les pérégrinations ne manquent pas ! Maigre en livres mais j’espère plus riche pour le reste des découvertes, voilà mon petit melting pot du mois d’août.

LECTURES

Ah bah, oui, côté lecture ce mois-ci, c’est un peu piteux. J’ai passé bien plus de temps à dessiner qu’à lire, doublé d’une sorte de légère panne de lecture. Puis, L’homme-dé a bien occupé mon mois d’août, j’ai eu un peu de mal à venir au bout alors que c’est ma meilleure lecture de ce mois.
Je continue de découvrir Colette, mais je n’étais pas super emballée non plus. Même un peu déçue par Le pur et l’impur qui pourtant m’emballait beaucoup par sa quatrième de couverture, j’attendais à un peu plus de « franchise » on va dire mais les choses étaient tournées joliment, presque métaphoriquement. Pour ce qui est de La Chatte, j’en ferais sans doute un court avis sur Instagram, mais je ne pourrais jamais en faire une chronique entière.
Et si tu l’as loupée, voilà la chronique Des amis, roman nord-coréen.

V I S I O N N A G E

Comme des bêtes 2 : Philippe Lacheau et sa bande donnent ...

Comme des bêtes 2 


Je ne sais plus si j’avais parlé de ce film d’animation sur le blog déjà, mais c’est clairement un de mes préférés de-tous-les-temps. Et oui les amis ! La vie quotidienne des animaux domestiques quand leurs maïtre.sse.s ne sont pas là, de manière plus générale, des animaux absolument trop meugnons, le tout bourré d’humour, j’adhère sans réfléchir. C’est un de ces films feel-good. J’ai été assez surprise par le 2, qui a une portée engagée puisque l’une des trames parle de violence animale, surtout au cirque. Comme le public visé correspond surtout aux enfants, j’ai trouvé ça très chouette de les sensibiliser à ce sujet puisque la réalité des cirques n’est pas forcément connue à cet âge. (Puis c’est des sorties souvent faites en centre aéré et/ou école, alors ça peut paraître « normal et chouette » parce que animaux. venus d’ailleurs, l’exotisme, le spectacle… )
Dans une trame parallèle, on a tout un apprentissage pour surmonter ses peurs, de croire en soi-même et de découvrir ses capacités et ne pas les minimiser par crainte. Basique, mais entendre « quand j’ai peur, je me persuade que je n’aie pas peur » m’a rassurée, c’est bien plus réel que les expériences de gens qui peuvent faire tout et n’importe quoi sans avoir la frousse. Je suis toujours séduite par la profondeur des films d’animation qui est toujours amenée avec légèreté. Enfin toujours, presque hahum.
Puis vous découvrirez aussi un lapin qui rap (je vous le partage, parce que Pompon = ma vie) et le stratagème bien rôdé des chats pour nous embêter. Ces p’tites bêtes, qu’est-ce que c’est sadiques quand même. Mais on les aime malgré ça.


Les dernières saisons : Sense8 et Orange is the new black.


Les deux n’ont rien à voir, mais je les regroupe faute de mots à leur attribuer. Disons qu’elles ont un point commun, ces saisons 2 et 7 : elles sont très engagées. Les thèmes sont pluriels et surtout assez distincts (enfin, on en retrouve certains), mais c’est vrai que les deux n’y vont pas de mains mortes dans leurs positions. Deux séries coups de coeur qui se clôturent à merveille. Sense 8 ne fait que se bonifier et franchement, on en redemande tant l’univers est immersif, comme si chaque personne la visionnant avait sa place dans un immense cercle.
Orange is the new black, quant à elle, a connu des petites chutes, des moments plus plats. Il faut dire que tenir haleine sur 7 saisons, ça reste compliqué, donc forcément certaines étaient un peu moins bien. Mais la 7, sérieusement ! Mise à part le final (un peu comme pour Sense 8 d’ailleurs) qui fait expédié, même si tout ne finit pas de manière bisounours et que certains avenirs semblent presque en échec (spoiler : je pense notamment à Red et Lorna qui, toutes deux en Floride, sont coincées par leurs troubles développés. Mais l’avenir le plus réduit est celui, arrachant, de Karla lorsqu’elle est abandonnée en plein désert. ) la fin reste globalement positive, même pour des personnes qui ont pris perpét’ en prison. Ca reste très bon, ça fait du bien d’avoir quelque chose de plus léger par moments comparé à toutes ces émotions et les larmes échappées. (c’est-à-dire, beaucoup)

I L L U S T R A T I O N S

J’ai découvert un peu trop d’illustratrices, ce mois-ci. Je suis tombée en amour de telleeeeement de travaux que je ne peux pas tous vous les partager, mais je vous fais une petite sélection.

FELICIA CHIAO 
LOLARTICA 
PRISCILA BARBOSA 
PALM ILLUSTRATIONS 

Franchement, je crois que quand j’aurais plus de moyens, j’achèterai une impression oour « Les anglais ont débarqué ». J’en aime beaucoup, mais celle-là, c’est juste parfait côté interprétation littérale et provocation.

AMALIA TORRES
S U R  I N T E R N E T

J’ai découvert par hasard la chaîne de Nina Luka (grâce aux 9 minutes « d’interview » passées sur la chaîne de Vous êtes vraiment sympas) qui est psychologue et coach dans les relations amoureuses. J’aime beaucoup sa manière de parler naturellement de la sexualité, et cette vidéo a été un uppercut. Je parle sans cesse de société hypersexualisée, de mon malaise suite à ce sujet, j’évoque discrètement avec la pression, le poids que l’on à par rapport au sexe. Elle l’évoque si justement, avec un visuel qui rend les propos encore plus forts, et d’une manière ouverte, comprenant personnes avec beaucoup de libido comme pas du tout. Et ça fait un bien fou, croyez-moi, que cette absence de libido soit ne serait-ce que mentionnée, encore plus acceptée ! Pour une fois sur ce sujet, je ne me suis pas sentie seule.


Les photographies de Christian Hopkins. 

Les représentations de maladies et troubles mentaux m’intéressent particulièrement, vous l’aurez saisi. Surtout que je cherche ce qui n’est pas romancé. Côté illustrations la palme revient à l’Inktober de Shawn Coss spécial maladies mentales, mais côté photographie, on trouve pas mal de réalisations qui prennent au coeur.
L’artiste que je vous présente a représenté sa dépression de manière très pertinente, mélangeant photo et montage avec une finesse exemplaire. Bien évidemment, il ne s’est pas limité à cela, vous pouvez en voir plus sur son site.

 

 

M U S I Q U E

Une amie m’a faite découvrir cette cover tout juste sublime d’Une sorcière comme les autres, interprétée à la base par Anne Sylvestre, ici reprise par Laetitia Isambert et Nathalie Doummar. Un titre assurément féministe qui m’aura mis les larmes aux yeux, par le savant mariage des paroles et de ces voix.


Et même si j’ai spammé sur Instagram, jamais trop de spammage pour les FT Island, surtout quand il s’agit de Jaejin ! Voilà que ce bonhomme, que j’ai découvert à ses 17 ans dans le groupe (mais il a commencé à 15, woops), fait 10 ans plus tard sa carrière solo. Tellement significative, lui qui a été ô combien sous-estimé alors qu’il a une puissance vocale assurée, un timbre pouvant aller dans des aigus assez étonnants, à vous donner la chair de poule. Je suis tellement contente pour lui, et je suis fière du chemin qu’il a réussi à parcourir. Puis c’est mon réconfort, comme l’un des membres du groupe va partir faire son service militaire, Jaejin ne devrait d’ailleurs pas tarder non plus… Un creux de deux ans minimum pour l’activité du groupe ; j’aurais cette chanson solo (en plus de toute la discographie des FT oui) à continuer de passer en boucle. Beau titre en hommage à sa famille, aux membres des FT Island, et aussi à ses fans.


Des fois je remercie précieusement les découvertes que je fais avec Spotify. Ces voix, damn. Et maintenant je suis gaga de Early Eyes.

L E   M I E U X   D ' A O Û T (perso)

Narcissistic Kitty GIF - Narcissistic Narcissist Vain ...

Le maître mot du mois qui vient de s’écouler, c’est incontestablement l’acharnement.  J’ai tout fait pour progresser côté dessin ce mois-ci, et je dois dire que j’en vois plutôt bien le résultat. Déjà en portrait au crayon, je marque mieux les ombres, le dessin a plus de profondeur. Ensuite, en portraits couleurs, mes tout premiers ! J’ai toujours beaucoup de progrès à faire, mais déjà j’ai pas mal avancé, et je me rends compte combien en effet, c’est le portrait qui me correspond le mieux et que j’adore faire. Puis j’ai un goût certain pour faire des dessins qui ont une portée, qui signifient quelque chose. Je sens qu’en septembre, je vais avoir mal aux mains à force de travailler tout ça !
En parlant portrait, ça a été l’occasion de tout doucement lancer un projet Littér’autrices. Je dessine juste des autrices, rien de sorcier, et à l’arrière je fais une mini bio des essentielles de la vie de ces femmes pour montrer leur importance. A l’heure actuelle, je n’en ai fait que deux, dont un partagé, mais ça me demande un certain temps puisque je m’informe aussi sur leurs vies.
Cette détermination ce mois-ci m’a aussi poussée à vouloir essayer d’autres médiums, j’ai donc tenté la gouache (et sur toile, en plus.) J’en ressors avec deux tableaux de ciels, parce qu’il ne faut pas déconner non plus, c’était assez dur comme ça alors je n’allais pas attaquer avec un visage. C’était autant énervant qu’agréable à faire, j’ai juste été confrontée au possible à mon perfectionnisme, et je crois que cette tentative m’apprend à lâcher un peu du lest.

the aristocats gif on Tumblr

D’ailleurs, j’ai envie de parler un peu des médiums en art. Beaucoup ne se lancent pas pensant que c’est très cher : quand on suit des artistes, on les voit avec des matos de dingue ! Au début je me suis dit qu’il me fallait telle peinture pour commencer, etc. La chance que j’ai, c’est que ma soeur ne jette pas grand chose, donc elle avait gardé son propre matériel quand elle était plus jeune et qu’elle dessinait encore. Puis j’ai eu la chance de pouvoir récupérer un peu de matériel gratuitement, comme des pinceaux (des Raphaël en plus ! Juste parce que le manche au bout était cassé), des fusains, et autres petits trucs. Ma technique préférée reste l’aquarelle, certains diront que je n’en fais pas vraiment parce que j’utilise les crayons aquarelles finalement (récupérés de ma soeur, et tant mieux, c’est des Rembrant, voyez les économies !), mais je n’avais pas l’argent pour aller m’acheter directement une palette à plus de 20€. Idem pour la gouache et la toile : pour le premier, j’avais gardé mes tubes marque repère du collège qui n’avaient miraculeusement pas séchés, et pour la toile, j’ai été à Action prendre un truc à pas cher. Alors oui on peut me dire que côté éthique, c’est pas le top, je ne sais pas si c’est de la fabrication française, si les couleurs ont été testées sur animaux, si c’est pour les pinceaux des poils d’animaux mêmes etc. Non pas que je m’en fiche, mais je récupère, et je ne vais pas trop faire la fine bouche là-dessus puisque je donne une seconde vie à des choses qui auraient pu être jetées, tout en économisant énormément. Ce que je veux dire, finalement, c’est que non, le matériel ne fait pas l’artiste. Surtout pour un début. Je n’allais pas aller acheter une toile de superbe qualité, avec des tubes pas donnés, alors que 1) je ne savais même pas si j’allais aimer cette pratique et 2) je commençais tout juste, donc il y avait de fortes chances que ce soit raté. Et non, dépenser 50 euros pour un essai, c’est impensable pour moi. Plus tard si mes moyens me le permettent, j’essaierai de produire de manière plus responsable. Pour l’instant, je prends ce que j’ai sous la main, j’essaie, et je m’amuse. Alors si potentiellement, vous n’avez pas franchi le pas parce que « vous n’avez pas cette marque » ou autre, qu’importe. Ne serait-ce qu’avec un crayon un papier, on peut faire des merveilles, pourquoi dilapider son argent dans des outils qui coûtent les yeux de la tête ? Là où j’ai dépensé, c’était dans mon papier aquarelle (parce que là, du bas de gamme ne pardonne pas) et pour le drawing gum (parce qu’obligatoirement, boutique d’art, donc marque…) Une feuille volante, des crayons de sous-marque font l’affaire, surtout pour voir si ça nous plaît, donc déculpabilisez ! Si c’était le matos qui faisait la légitimité, il n’y aurait aucune liberté…


Et vous alors, août, c’était comment ?
Bonne reprise avec septembre, mais hauts les coeurs, c’est bientôt l’autoooooomne !
(à moi les pulls, les collants et les plaids à gogo)

Publicités

8 réponses sur « Pérégrinations #10 »

  1. Ada

    Meuf, on n’est pas riches, alors l’éthique, on fait ce qu’on peut. Et même sans ça, on fait des erreurs, je te rappelle mon abonnement à un certain site ou pas ? (et tes dessins sont très beaux, uhu)

    Sinon, petit mois de lectures, certes, mais il m’a quand même l’air bien je trouve ! « L’homme-dé » t’a pris beaucoup de temps, comme ça me prend du temps de lire un Zola, ça ne me paraît pas absurde.

    Et merci d’avoir mis les spoilers pour OITNB en blanc, j’ai pas encore vu (j’ai même pas vu la fin de la saison 6), ça m’aurait blasé de me faire spoiler. En plus, sans même les spoils, tu dis des choses intéressantes, héhé. (c’est engagé ? J’arrive)

    La chanson de Jaejin est pas mal, dis !

    J'aime

    • recolteusedemots

      Ah mais je sais bien, c’est bien ce que je dis haha, mais certains ont tendance à l’oublier et se font culpabiliser suite à ça ! Toute manière si on boycottait tout, autant vivre au fin fond de la Creuse quoi.
      (moh merchi)

      C’est vrai qu’il m’a pas mal occupé ce livre, surtout avec le peu de temps que je dédiais à la lecture haha.

      Ah bah logique je vais pas mettre les spoilers en gras haha. Mais cette dernière saison devrait te plaire !

      Ouiiiiiiii, contente qu’elle plaise. ♥

      Aimé par 1 personne

  2. Plouf

    Bravo bravo tu es la plus forte je suis trop heureuse que tu aies pu continuer à dessiner ce mois ! Et tes dessins sont toujours aussi jolis, mais on sent que tu t’affirmes, que tu prends confiance, je sais pas, je trouve que ça se dégage dans tes dessins ! Il y a de la liberté, il y a le bonheur simple de faire quelque chose qu’on aime faire, même si on en a chié ! =)
    J’aime beaucoup les illustrations que tu proposes, je ne bave jamais assez devant le talent des autres ! Et les anglais ont débarqué, j’applaudis x)
    Je t’envoie plein de poutous tout doux ♥

    Aimé par 1 personne

    • recolteusedemots

      Maaaaah, merci beaucoup Ploufie ! Ca me fait un bien fou de lire ça, merci énormément. ♥Tu ne peux me faire plus plaisir si tu trouves qu’une confiance se dégage olala !
      Haaa oui tellement de gens si talentueux c’est hallucinant franchement ! Haha oui, cette illustratrice a été merveilleuse pour cette réalisation. Je pense mettre de côté pour m’acheter cette affiche un jour !
      J’ai pas trop le temps d’être ici en ce moment, donc encore moins de passer sur les blogs, désolée, mais j’espère que tout va bien et que septembre te sourira à s’en faire mal aux joues. ♥

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s