Pérégrinations #13

Bonjour toi.
Oui, ce blog existe encore. C’est comme mon site, d’ailleurs, si tu me suis là-bas aussi. J’ai déserté l’internet parce que Novembre, comme le mois précédent mais d’une autre manière, peut-être encore un peu plus intense, a été complètement cray-cray. Autrement dit, un peu dingo. Tout est toujours question d’organisation, de savoir léguer son temps dans certaines activités, mais j’ai toujours du mal pour ça. (je suis une personne intense, je me lance corps et âme dans un truc et délaisse les autres, oupsi.) Cela dit, il y a une très bonne nouvelle : j’ai eu un coup de cœur immense ce mois-ci, et j’ai retrouvé le plaisir de lire. J’ai eu envie de tout dévorer, maaaais ça n’a pas trop été l’occasion J’aimerais d’ailleurs refaire un A part thé sur la question du goût de lire, Enfin bref, je vais tout faire pour que décembre soit plus rempli. Mais ne tardons plus et pérégrinons ensemble, voulez-vous ?

LECTURES 

Parmi ces titres, je souhaite faire 3 chroniques sur les 3 seuls romans que j’ai lu durant ce mois. Je ne citerai pas pour quel ouvrage j’ai complètement fondu d’amour : fais donc tes prognostiques, je suis plutôt curieuse de voir si tu peux deviner !
Il y a deux ouvrages graphiques qui ont été de très chouettes découvertes. Retrouvailles de Mihai Eminescu est particulièrement intéressant car c’est un livre à la manière d’un grand loporello qui se déplie pour faire une immense illustration de la nature avec très peu de texte, à la sonorité poétique. Ce n’est pas une lecture qui m’a marquée, cela dit : je ne sais même plus ce qu’évoquait l’écriture – les retrouvailles à la nature et le bien que cela fait je crois – mais c’est l’objet livre qui me plaît particulièrement. La couverture possède une encoche pour qu’on puisse suspendre le livre au mur afin d’avoir une grande estampe, mais je n’ai pas encore trouvé le lieu pour l’attacher.
Les larmes du monstre de Françoise Kerisel et Alain Gauthier n’a pas non plus été transcendant mais pourtant remuant sur le coup Les mots choisis sont très beau, les illustrations m’ont beaucoup plu – elles m’ont fait pensé au travail de YeahCy, si tu la connais, quelque chose d’assez anguleux, presque cubique. Pour le plaisir de ces mots, je vous partage deux petites citations de ce livre pour attiser ta curiosité:

C’est une très petite histoire qui tiendrait dans un dé à coudre, et déborderait comme un jour de déluge.

Il faut tellement de larmes pour que le monde se console.

MUSIQUE

https://www.youtube.com/playlist?list=PL5zqf7fBhKE2IGYtQ8pPb0rTxnUQ2yo9_

J’en ai beaucoup écouté ce mois-ci à vrai dire, alors au lieu de vous spammer avec trente-six vidéos, j’ai fais une petite playlist youtube que je vous partage si vous souhaitez accompagner l’article de musique. J’ai découvert de nouveaux artistes coréens ( Lee Bada, Ciki, et Myk / Saltnpaper) relativement peu connus je crois. En tout cas, on s’extrait complètement de la hallyu et sa kpop (quoiqu’il y a le comeback de Mamamoo dont je raffole, oupsi), on est plutôt du côté de l’indie, « les artistes de l’ombre » haha. A côté de ça, j’ai enfin pris le temps d’écouter Melanie Martinez mais je n’adhère pas à son univers : il n’y a que la chanson Tag, you’re it que j’aime particulièrement, manière intelligente de traiter un sujet dur. Puis quelque chose de plus rock avec Saint Asonia qui rappelle pas mal les sonorités de Shinedown, autre groupe que j’aime énormément. Y’a aussi quelques musiques entièrement instrumentales, Joep Beving et Abel Korzeniowski m’ont vraiment remuée.

FILMS

'Doctor Sleep' Trailer: Stephen King's 'The Shining ...

Docteur Sleep (2019)


Vous ne le savez probablement pas mais je n’ai jamais lu Shining alors qu’il attend dans ma PAL, mais j’ai lu Docteur Sleep qu’on m’a offert y’a plusieurs années maintenant, alors que oui, c’est la suite de ce titre phare de King. Bon, quand on connaît l’intrigue de Shining dans les grandes lignes, on comprend très bien Docteur Sleep qui peut se lire indépendamment. Cependant, et c’est en partie ça qui en a repoussé ma lecture, j’avais vu le film, et je ne comprenais clairement pas l’engouement autour parce que sans y aller par quatre chemins : je dois être une des rares personnes qui a trouvé Shining mortellement chiant. Je ne ressentais aucune pression psychologique et je ne voyais qu’affreuses longueurs. Je tenais quand même à voir la suite en film, parce que cette lecture avait eu l’effet escompté : j’avais plusieurs fois regardé par ma fenêtre de peur qu’on m’observe, que je sois traquée. Bref, la tension était là. Je ne dirais pas qu’elle est vraiment retranscrite dans le film (ou est-ce parce que je connaissais déjà l’histoire ? En tout cas, Rose était exactement comme je l’imaginais et j’étais conquise pour ça ! Puis l’histoire était bien respectée de sorte à ce que le livre lu des années plus tôt, quelque chose comme 2017, me revenait clairement. )
Cette fois, j’ai bien mieux compris l’engrenage derrière, cette possession de l’hôtel notamment, et c’est assez facile je pense d’avoir l’impression qu’autrui va s’insinuer dans notre propre esprit et y fouiller.
J’ai tout de même retrouver certaines longueurs, mais c’était moindre comparé à mon visionnage de Shining (je ne porte vraiment pas cette adaptation dans mon cœur). J’ai eu un peu de mal avec l’utilisation des fondus mais c’était pour faire un clin d’oeil au film précédent, donc bon, j’ai juste un peu grincé des dents. Il n’y a qu’une scène qui m’a vraiment gêné au point de lever les yeux au plafond du ciné parce que.. c’était purement inutile, et en plus la réalisation était pas foufou. (spoiler : quand Rose va dans l’espace ? Rien qu’écrire cette phrase me donne envie de rire nerveusement.)
Ca reste franchement un bon film, j’aime beaucoup les lectures personnelles qu’on peut en tirer par ailleurs.

Joker (2019)


Quelle claque de découvrir Joaquin Phoenix dans un tel rôle, physiquement transformé puisque je l’ai découvert avec Her. On ne le replace pas du tout tant il est méconnaissable. Je n’ai rien à dire sur son jeu d’acteur qui, assurément, m’époustoufle. Il est juste dingue, d’un réalisme criant, et cette version du Joker (alors que je ne suis pas fan de l’univers des comics, et que ce personnage jusqu’à présent me laissait neutre) est vraiment intéressante. Ca pourrait être vous comme moi, et plus le personnage d’une histoire.
Cela dit, il faut toujours que je sois critique : je trouve qu’on a surcoté ce film. On le vend comme un film violent et certes, il l’est mais pas tant que ça, il est plus morbide qu’autre chose. Peut-être que je suis trop torturée psychologique pour que celle du Joker m’effraie, parce que je comprends bien son dégoût du monde, cette impression que vu la décadence ambiante, ce sont les autres qui sont fous. Mais j’imagine que pour quelqu’un d’assez neutre, qui globalement se sent bien, et n’éprouve pas des phases négatives l’amenant à être nihiliste, alors oui, ce personnage est particulièrement violent et dérangeant. Bon, on pourrait reprocher le fait que l’utilisation des maladies et troubles psy pour amener à la violence est dégradent et néfaste parce qu’on fait des raccourcis, mais en même temps je ne peux blâmer cet emploi. Comment esquiver ce sujet en faisant un personnage ancré dans la souffrance et le désespoir ? Puis à mon sens, c’est ce qui le rend plus criant de vérité, parce que ça reflète les soucis actuels.
Puis là aussi, je lui reproche une certaine longueur. Elle est dû à l’aspect psychologique qui amène à être plus dans l’intérieur, et dans une passivité on va dire, non dans une action avec pléthore de retournements de situation. J’ai conscience que ça aide à restaurer le vide que ressent Arthur, mais à observer ça peut vite tourner au lassant. Enfin après ça dépend toujours d’un chacun. Ca reste une réalisation de qualité, je ne crache pas dessus, mais j’ai dû en entendre trop parler, et trop bien.

PARIS 

C’est dommage parce que la qualité fait qu’on entend moyennement sa voix, mais voilà : j’étais montée à Paris pour ce concert qui était que folie ! Je suis ravie d’avoir assistée à son concert, d’avoir pu être aussi heureuse qu’à cet instant, d’avoir eu la chance de lui parler à la fin, d’avoir ma photo de fangirl hihi, et de lui donner un des dessins que j’avais fait pour le Inktober. Orla Gartland est une personne adorable, qui prend le temps pour ses fans même si elle a facilement dû rester une heure après le concert pour parler un à un aux personnes qui l’attendaient.

J’en ai profité pour passer quelques jours après à Paris, et j’ai pu faire plusieurs petits trucs comme : aller aux Folies Bergères – un théâtre juste divin, mais qu’il est splendide boudiou ! – pour aller voir une comédie musicale (Fame, mais j’étais mitigée dessus) ; faire l’expo permanent du Centre Pompidou et même si ce n’est pas trop le type d’art que j’apprécie le plus, ça reste très intéressant, et un monument à voir aussi ; faire le salon de la photo et en avoir pleins les yeux ; me rendre dans un anticafé ( où tu payes à l’heure et pas à la consommation) beaucoup trop cocooning, qui proposait des consommations végétales (mais pas que) ( leur chocolat lait coco est une TUERIE ) ; je suis allée à Shakespeare & Company et j’ai réussis à ne rien acheter mais bordel ce que c’est merveilleux comme endroit (j’ai vu une version illustrée de Good Omens, j’ai pleuré sur le prix mais c’était si beau) ; du coup j’étais allée au MK2 pour voir Docteur Sleep, et le best du best, c’était de découvrir le 59 Rivoli qui est un de mes endroits préférés sur Terre maintenant. Si tu t’y rends, tu peux soutenir les artistes, quasi tous dispose d’une petite tirelire à « pourboire »/dons. 

Si comme moi tu ne connais pas vraiment Paris, tu ne connais probablement pas le 59 Rivoli. C’est un bâtiment entièrement gratuit qui sert de résidence d’artistes, et expose divers noms sur 6 étages. Les escaliers sont décorés avec des fresques au mur, c’est tellement agréable de monter des marches soudainement, et on peut se perdre dans tous les styles qu’il y a. J’ai gardé des noms d’artistes que j’aimais tout spécialement (malheureusement ils avaient pas de cartes de visite alors que j’aime bien les collectionner, bouh) mais si vous êtes curieux.ses, je vous laisse plaisir d’aller voir ce que font Maïtena Barret, Hélène Planquelle, Yemar, et Gaspard Delanoé parce que c’est beaucoup trop drôle ce qu’il fait.

NANOWRIMO 

 

ken.png
Titre de mon projet d’écriture et sorte de « brouillon de couverture » ?

J’avais écrit un premier article mi-novembre sur La Récolteuse  ( si tu cliques tu es redirigé.e vers celui-ci ) à propos du défi du Nanowrimo dans lequel je me lançais pour la première fois, lancement en retard avec 5 jours morts également comme j’étais dans la capitale. Mais malgré ça, en avance cette fois, j’ai fini le challenge. Je n’en reviens toujours pas, ça me semble presque aberrant, mais le fait est que voilà, j’ai mes 50 000 mots, et donc un premier jet d’un roman. Je ferais un retour sur cette expérience, les soucis que j’ai pu rencontrer ou autre, mais franchement, c’était le meilleur truc qui m’est arrivé ce mois-ci.


Et toi, sinon, t’as fais le Nano ou pas ? Est-ce que tu connaissais, déjà ?
Et sinon, ton accomplissement du mois passé, c’est quoi ?

Je vous embrasse fort et prenez soin de vous !
J’espère que décembre se passera pour le mieux auprès de chacun.e d’entre vous.

13 réponses sur « Pérégrinations #13 »

  1. Plouf

    Cette année j’ai arrêté Inktober hyper tôt car je possède un esprit de contradiction beaucoup trop gros pour moi, et j’ai même pas tenté le NaNo x)
    Mais du coup je suis ravie que tu aies réussi le NaNo olalalala mais bravooooo ♥
    Hâte d’en apprendre un peu plus sur ton petit roman hiii ♥
    Merci pour les découvertes parisiennes, passe un très joli mois de Décembre ♥♥

    Aimé par 1 personne

    • recolteusedemots

      Tape m’en donc une pour l’Inktober ! Tu avais déjà essayé le Nano auparavant ou pas ? Mais t’inquiète, ça fait des années que ce challenge existe, et il va pas disparaître de sitôt, donc l’année pro tu pourras le faire ! Même que si tu veux, on se lance ensemble, on pourra s’encourager. :3
      Ah mais merchiiiiii tout plein. ♥♥ maintenant je le laisse moisir dzans mon ordi quelques mois avant de le retravailler !
      Au plaisir d’avoir pu faire découvrir quelques petits trucs, joyeux décembre à toi Ploufie. ♥

      Aimé par 1 personne

  2. Ada

    Je ne savais même pas que t’étais allée à Paris plus que pour le concert ! Petite cachottière, va 😛

    Si « L’ombre du vent » de Carlos Ruiz Zafon n’est pas un de tes coups de coeur, je vais bouder très fort. Je l’avais lu il y a plus de dix ans mais il m’avait marqué.

    Encore bravo pour le NaNo ! J’aurais jamais pu faire ça… T’as vraiment géré de bout en bout, tu peux être fière de toi ! (en plus, t’écris bien, alors j’imagine, pfiou)

    Aimé par 1 personne

    • recolteusedemots

      Haha c’est parce que j’ai rien pu partager ça ! Mais oui, j’y suis restée 4 jours et demi au total, c’était l’occasion de revoir un peu mon meilleur ami qui y habite. c:

      Bingo ! C’est celui là. C’est une MERVEILLE, je l’ai aimé follement mais maintenant, je me retrouve tellement penaude pour en faire une critique !

      Et encore merci ! On sait jamais jusqu’à ce qu’on essaie. 😉 Ah mais tu me flatteeees, merci beaucoup. ;; Quand je l’aurais retravaillé je verrai peut-être pour des bêta-lecteur.ice.s, tu pourrais bien en faire partie hehehe.

      Aimé par 1 personne

      • Ada

        Trop bien, je suis jamais vraiment allée à Paris. (la grosse provinciale…)

        Je m’en doutais, quand je l’ai vu dans ta liste de livres lus, avant même que tu parles de coup de coeur, je l’ai deviné x)

        J’accepterai ce rôle avec honneur si tu me le proposes.

        Aimé par 1 personne

      • recolteusedemots

        Franchement, si c’était pas pour quelques rares concerts, j’y irais jamais haha. La seule fois où j’y étais « restée » un peu, avant du coup ces 4 jours, c’était quand j’avais fait la Japan Expo parce que je retrouvais une amie aussi. Mais sinon, je vais jamais à Paris, et j’en ai pas la moindre envie. Je me dis que peut-être, je me referai une sorte de week-end pour quelque chose full art, mais à part ça nah, j’y séjournerai pas, j’aime vraiment pas cette ville.

        Haha en même temps comment ne pas aimer ce livre ! Il est juste splendide.

        Moh tu me touches, merci. :3

        Aimé par 1 personne

  3. myrtilledeco

    Hello !
    Je dévine que L’ombre du vent a été un gros coup de coeur pour toi ? Moi j’adore l’univers insolite de Barcelone créé par l’auteur 🙂
    Côté films, j’ai voulu voir Joker dès sa sortie, mais finalement j’ai abondonné cette idée parce que, comme quelquen qui globalement se sent bien, comme tu as dit, cette violence psychologique m’effraie…

    Aimé par 1 personne

    • recolteusedemots

      Coucou !

      Tout à fait, j’ai pleinement plongé dans ce livre qui m’a énormément émue, je suis dingue de ce qu’il a créé !
      Essaie de lire quelques critiques à propos de ce film, quitte à lire des spoilers éventuellement pour savoir si ça peut vraiment te faire du mal ou pas, je comprends que pour certaines personnes ce film soit vraiment percutant.

      Aimé par 1 personne

  4. L'ourse bibliophile

    Je n’ai pas lu ta chronique de Docteur Sleep parce que je ne l’ai pas encore vu et je ne veux rien savoir (du film, parce que j’ai enfin lu le livre). J’espère que je penserai à revenir par ici une fois que ce sera fait !
    J’ai découvert Joaquin Phoenix relativement récemment (il y a deux ans peut-être) et je suis à chaque fois bluffée par son jeu. Mais c’est sûr que trop entendre parler d’un film peut avoir un contre-coup négatif…
    Félicitations pour le NaNo !  C’est trop bien, je suis super contente pour toi ! Vivement qu’on en sache plus ! 🙂
    Je te souhaite un beau mois de décembre avec plein d’énergie pour continuer tous tes projets !

    J'aime

    • recolteusedemots

      Pas de soucis, je comprends ! J’espère que tu aimeras le film. c:
      Cet acteur est fabuleux ! J’aimerais bien le dessiner, son côté caméléon me fascine.
      Merci beaucoup ! Je ne sait pas trop ce que je vais trouver à dire pour faire un bilan du Nano cela dit haha.
      Merci beaucoup, je te souhaite une jolie fin d’année également. 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s