TAG ∴ Le Nintendo Book Tag !

 

Frederic Edwin Church, Twilight in the wilderness.

 

Ce n’est pas ma deuxième passion, mais je reconnais que se faufiler sous un plaid et geekoter est un de ces « plaisirs coupables ». Enfin, je ne me sens pas réellement coupable, mais bref, j’aime beaucoup ça de temps à autres, alors quand ma super acolyte (dismoiquet’esmonacolyte :c) Marie-Sophie m’a tagué pour le faire… Je dis oui oui oui, et j’envoie valdinguer les cours le temps d’un instant ! (rien que ça, si si. Démesure, mon deuxième prénom.) Je la remercie chaleureusement parce que je sens que je vais m’amuser comme une petite folle hihi. Que voulez-vous, l’âme d’enfant. Lire la suite

Publicités

Un nouveau souffle.

 

f37c8-img_1936

Federico Infante, The Wait

 

Involontaire, et anecdotique, mais je trouve ça drôle de débuter l’article sur cet élément : cet article est le 100eme du blog, et pour fêter ça, je décide de le faire renaître, de lui insuffler un tout nouveau souffle.
Ne vous attendez pas à des choses grandiloquentes, tout simplement des changements qui, je pense, feront du bien pour redonner peau neuf à la Récolteuse de Mots qui, le 1er Novembre, aura un an tout pile ! Et pour se faire, commençons par le plus essentiel… Lire la suite

Chansons littéraires #2 – poèmes en chansons.

chansonslitt24 JOURS que je n’ai rien publié ! 24 JOURS ! Mes plus sincères excuses, du fond du coeur, à plat ventre, je rampe même pour réclamer votre pardon si vous le souhaitez ! Mon euphémisme ( HAHUM ) vous avez manqué ? Vous en faites pas, je suis de retour pour un petit temps, actuellement en vacances pour deux semaines certes déjà bien chargées par le travail, mais je reviens bel et bien par ici, et je vais essayer de rattraper un peu mon retard, d’anticiper sur les autres semaines, bref, de récupérer en activité. Et oui, c’est ce que j’avais dis avant, mais j’ai l’espoir que cette fois-ci, ce soit plus régulier, plus organisé.

Je reviens tout en douceur avec un nouvel exemplaire des Chansons littéraires, le temps de concocter autre chose – et peut-être même refaire peau neuf au blog, qui sait. Et comme j’ai passé ma dissert’ sur la poésie, restons dans le thème en les écoutant en chansons sans plus tard ! Lire la suite

#8 – Jeudi, c’est poésie !

poésie

Hola hola ! Je m’excuse pour le rendez-vous de la semaine dernière qui s’est gentiment fait la malle ( il m’a filé entre les doigts le bougre, j’étais impuissante, je ne pouvais absolument rien faire ! ). Mais cette semaine, à l’aide de mon super filet à papillons même si c’est plus la saison à poèmes, j’en ai attrapé un, tout frais tout beau, en scrollant un peu en mode lobotomie mon tableau de bord tumblr. Donc cette semaine, on repasse au m’sieur, avec Jean Genêt et un extrait du Condamné à Mort. Mais parce que je vous ponds cet article dimanche à 22h, j’ai tellement pas le temps avant de renchaîner une nouvelle semaine. Donc vous aurez le poème, et puis point, désolée pour le partage comme ça sans un petit mot à la fin. :c Lire la suite

TAG ∴ Liebster Award

Résultat de recherche d'images pour "tag liebster award"

 

Salutations distinguée à vous tous, Récolteurs et Récolteuses, me revoilà après une semaine de pure inactivité, du genre : pure, dure et coriace, sans même un poème ! Mais la puissance des tags est toujours supérieure à l’inactivité, alors je remercie vigoureusement la scarabée (bah oui y’a bien des femelles !) la plus cool de la blogo, j’ai nommééééééé : Camiiiiiille ! (expansion de voyelle, toujours pour cette effusion d’amour.)
Inutile de vous rappeler le principe tellement ce tag à fait le tour. Ok, pour le principe : 11 trucs sur ma trombine, puis 11 réponses. Vous allez mieux me connaître que moi-même à ce rythme, j’vous jure. Lire la suite

#7 – Jeudi, c’est poésie !

poésie

La semaine dernière, je vous disais que je risquais de vous présenter pléthore de poèmes trouvés par pur hasard… y’a-t-il plus hasardeuse rencontre (promis j’arrête avec cette écriture guindée, même si c’est venu tout seul) que de tomber sur le site de l’illustratrice Diglee, de voir son dernier post sur la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, découvrir Anna Akhmotova avec marqué « poétesse » juste en dessous, et aller farfouiller pour voir ce qu’elle a fait ? Je vous partage son poème Elégies de mars, février 1959, in Autour des élégies du Nord.  Lire la suite

#1 – L’Art en livres.

artenlivres

Bien le bonjour à vous tous ! Et si aujourd’hui, en plus de récolter les mots, nous faisions de même avec les images ? Je vous propose enfin le dernier rendez-vous que j’avais sous le coude et que je souhaitais mettre en place depuis un sacré bout de temps à présent – c’est dingue ce que la procrastination nous fait repousser.
Toujours par le biais de souhaiter découvrir à vos côtés, je mets enfin en place ce dispositif afin de m’intéresser davantage à l’art, sous le plus de formes possibles : photographie, peinture, sculpture, etc. La seule qui est vraiment exclue sera la musique qui a son numéro à part entière ; et je doute que le cinéma fasse son apparition dans ce rendez-vous, mais laissons la place au doute.
Ce rendez-vous me tient particulièrement à coeur puisqu’il est de même nature que le sens que je donne à la littérature : une correspondance de sentiments, une évocation, une interprétation qui nous est propre, ressentir. je vous fait part de morceaux d’art qui m’ont fait vivre quelque chose et qui ont fait écho à un livre, un passage précis ou non, juste une ambiance, la remembrance d’un personnage, ou encore à un bouquin que je souhaite lire, qui me rappelle son titre, un élément du résumé, ou de la couverture… Grosso modo, le lien que je fais entre l’image et le roman/ouvrage litt peut vous sembler absurde et vous évoquer totalement autre chose, parce que chacun ressent des choses différentes. Mais c’est un bien, parce que chacun est libre d’y comprendre ce qu’il veut. Je tiens beaucoup à la forme livres lus et livre dans ma wishlist, de cette manière, je peux vous présenter davantage de titres dont je ne vous ai pas encore partagé ici.
Pour ce premier numéro, je vous propose des artistes que j’ai découvert sur instagram, parce que ce réseau est une pépite à découverte. Je ne vous ferais probablement pas de thématiques à chaque fois, et je pense que je vous partagerais 5 artistes différents lors de ces articles. Si vous souhaitez reprendre cette maigre idée, c’est toujours un plaisir ! Lire la suite

#6 – Jeudi, c’est poésie !

poésie

N’ai-je donc tellement pas de connaissances en poésie, et plus spécialement au niveau d’autrices, qu’il m’a fallu chercher « poétesse » sur Google ? Oui. Puis tomber sur un tumblr de poésie, regarder les noms, et choisir la première que je trouvais ? Re oui. Vais-je donc vous proposer masse de poèmes rencontrés par pur hasard ? Je le pense fortement.
C’est donc Esther Granek qui répond au rendez-vous cette semaine, avec ce texte issu de son recueil Ballades et réflexions à ma façon, datant de 1978. Lire la suite

Chronique d’une mort annoncée, de Gabriel García Márquez.

Cette lecture annonce le commencement du Challenge Prix Nobel avec ce tout petit livre d’une centaine de pages de Gabriel García Márquez. (que je vais appeler GGM parce que ça va drôlement plus vite.) Je vous avais déjà annoncé que j’avais entamé un de ses livres qui, peu à peu, s’est vu abandonné, et que je tenterai de reprendre un jour. En attendant, cette lecture-ci, j’ai réussis à la terminer, mais j’ai mis plus de temps que prévu, je pensais boucler les 100 pages hyper rapidement… Hé bah non l’ami. Certains disent que c’est un bon page turner… à tel point que j’ai trouvé le moyen de finir un chapitre et de m’endormir juste après pour une bonne grosse sieste. (alors oui, c’était avec température de canicule, mais quand même. Le livre m’a pas aidé.)

pixel77-free-vector-ornament-0926-270x200

Les frères Vicarion ont annoncé leur intention meurtrière à tous ceux qu’ils ont rencontrés, la rumeur alertant finalement le village entier, à l’exception de Santiago Nasar. Et pourtant, à l’aube, ce matin-là, Santiago Nasar sera poignardé devant sa porte. Pourquoi le crime n’a-t-il pu être évité ? Les uns n’ont rien fait, croyant à une simple fanfaronnade d’ivrognes ; d’autre ont tenté d’agir, mais un enchevêtrement complexe de contretemps et d’imprévus – souvent joyeusement burlesques -, et aussi l’ingénuité ou la rancœur et les sentiments contradictoires d’une population vivant en vase clos dans son isolement tropical, ont permis et même facilité la volonté aveugle du destin.

Sans titre 1 Lire la suite

On se livre n.2 | En scène !

OSL

Passons un peu outre ce titre nullard ( manque d’inspiration, quand tu nous tiens ), vous l’aurez sans doute deviné : ce numéro est consacré au théâtre ! J’ai beaucoup tergiversé pour le thème parce que j’ai pas mal de petites idées, mais bon, comme j’ai fais quelques chroniques théâtrales ( aka Le Cid, Ruy Blas, puis les Paravents ) successives, autant prolonger cet esprit encore un peu. Accrochez-vous, parce qu’on reste sur le même format que la dernière fois, c’est-à-dire que je vous présente 16 pièces de théâtre que je divise en deux parties : 8 lues, 8 que je désire lire ou que je découvre à vos côtés, puis je me confie à vous ! (etçarisqued’êtretrèstrèslong, tout de même trois ans de résumés.) Lire la suite